Virus du papillome humain ( VPH )

La famille des virus du papillome humain (VPH) comprend plusieurs types de virus. Certains types de VPH se transmettent sexuellement. Il est possible d’attraper plus d’un type de VPH au cours de sa vie.

Le VPH est l’infection transmissible sexuellement la plus répandue et qui toucherait 75% des Canadiens ayant une vie sexuelle active.

Une personne peut être infectée malgré le port du condom, être porteuse sans le savoir et sans avoir de symptômes. Elle se transmet au cours d’une relation sexuelle ou lors d’un contact intime (peau à peau) avec une personne infectée présentant des lésions ou non. C’est une des ITS les plus fréquentes au Québec et les jeunes de 15 à 24 ans sont particulièrement touchés par le VPH puisqu’il se transmet surtout dans les premières années de l’activité sexuelle.

S’ils se manifestent, les symptômes sont :

  • des petites bosses qui ressemblent à des verrues (condylomes) sur les organes génitaux, autour de l’anus et, plus rarement, dans la bouche;
  • de l’irritation et des démangeaisons;
  • des lésions non visibles à l’œil peuvent se développer au col de l’utérus.

3 Canadiens actifs sexuellement sur 4 contracteront au moins 1 infection par le VPH au cours de leur vie.Il existe une centaine de types de VPH différents. Certains types peuvent causer le cancer du pénis, de l’anus, de la vulve et du vagin, du col de l’utérus, de l’oropharynx (de la gorge) et sans oublier, des verrues génitales.

Le vaccin est offert gratuitement à toutes les filles en 4e année du primaire. Depuis le 1er septembre 2016, le vaccin est également offert à tous les garçons en 4e année du primaire.

Dépistage et traitement 

Dépistage 

Des condylomes

  • Il n’y a pas de tests de dépistage de l’infection lorsqu’il n’y a pas de lésions apparentes.
  • En présence de lésions, l’examen médical permet de poser un diagnostic.

Des lésions précancéreuses et cancéreuses au niveau du col de l’utérus

  • La détection de ces lésions se fait lors du test de Pap, effectué au cours d’un examen gynécologique. Le test de Pap permet de dépister des lésions pouvant indiquer qu’un cancer pourrait se développer.

Traitement

  • La plupart du temps, les lésions ou les condylomes causés par le VPH au col de l’utérus disparaissent naturellement dans un délai de 18 mois.
  • La disparition des condylomes ne veut cependant pas dire que l’infection est guérie.
  • Pour éliminer les condylomes, plusieurs traitements sont possibles (application de produits chimiques, traitement au laser ou à l’azote liquide, etc.).
  • Des traitements existent également pour éviter le développement d’un cancer.

Pour prendre rendez-vous ou pour plus d’informations, visitez notre section Contact. 

Source: Gouvernement du Québec et itss.gouv.qc.ca