Grippe

L’influenza est une infection respiratoire due au virus de l’influenza. Elle sévit en Amérique du Nord, surtout de décembre à avril, et peut causer des épidémies importantes. Elle se transmet par les sécrétions du nez ou de la gorge, lors de la toux ou des éternuements, ou par l’intermédiaire des mains ou des objets contaminés. Elle se manifeste habituellement par une fièvre soudaine, des frissons, un mal de tête, des courbatures, une toux sèche, une gorge irritée et un malaise généralisé important qui durent plusieurs jours. Chez l’enfant, l’influenza est plus souvent accompagnée de nausées, de vomissements et de diarrhée. Chez la personne âgée, la fièvre peut être minime, et l’influenza peut se manifester par une atteinte de l’état général, des étourdissements, une confusion ou une prostration. L’influenza évolue habituellement vers la guérison spontanée en l’espace de 5 à 7 jours, bien que la toux et la fatigue puissent persister 2 semaines ou plus.

L’influenza peut entraîner des conséquences plus graves comme la pneumonie, l’hospitalisation et le décès. Au Québec, on dénombre annuellement de 1 000 à 1 500 décès liés à l’influenza et à ses complications. Cela est particulièrement vrai chez les personnes âgées et chez celles ayant des problèmes de santé chroniques sous-jacents. Plus de 90 % des décès attribuables aux pneumonies et à l’influenza surviennent chez les personnes âgées de 65 ans ou plus. La mortalité causée par l’influenza chez les personnes âgées est de 20 à 30 fois plus élevée en présence d’une maladie chronique sous-jacente. Par ailleurs, on a constaté que les enfants âgés de moins de 2 ans ont un risque d’être hospitalisés pour une influenza aussi élevé que celui des personnes âgées ou des personnes ayant des problèmes chroniques de santé. Les femmes enceintes ont également un risque plus élevé d’être hospitalisées à la suite d’une influenza surtout durant le 3e trimestre.

Il est important de distinguer l’influenza des infections respiratoires banales, comme le rhume, qui sont sans conséquences.

En 2011 et en 2012, suite à l’épidémie de grippe AH1N1, le vaccin contre l’influenza protégeait également contre la grippe AH1N1.

DIN: 02015986